Validité des critères diagnostiques de 2016 de l’encéphalite à anticorps antirécepteurs NMDA chez l’enfant

À retenir

  • Cette étude apporte des preuves de classe IV que les critères diagnostiques proposés en 2016 pour l’encéphalite à anticorps antirécepteurs NMDA (RNMDA) chez l’enfant possèdent une sensibilité de 81,2 % et une spécificité de 76,9 %.

  • Les médecins doivent instaurer un traitement immunomodulateur lorsque leurs patients remplissent les critères diagnostiques, tout en poursuivant le diagnostic différentiel.

Pourquoi est-ce important

  • Plus d’un tiers des patients atteints d’encéphalite à anticorps anti-RNMDA sont des enfants.

  • Les critères diagnostiques de 2016 des encéphalites auto-immunes, dont l’encéphalite à anticorps anti-RNMDA probable et définie, ont été proposés pour permettre une prise en charge immunologique précoce.

  • Cependant, les symptômes des patients pédiatriques peuvent différer de ceux des patients adultes, et l’évaluation neurologique s’avère difficile chez certains patients pédiatriques.

  • Cette étude apporte des preuves de la validité et de l’application des critères diagnostiques de 2016 chez des patients pédiatriques.