L’activité motrice des voies aériennes supérieures est associée au sommeil paradoxal chez la souris

À retenir

  • L’activation des neurones à acide gamma-aminobutyrique (GABA) dans la moelle ventrale (MV) inhibe les motoneurones hypoglosses (MH) et l’activité de la langue par une voie menant à la fois aux muscles génioglosses permettant la protrusion (GMN) et aux muscles rétracteurs (RMN) ; cette voie pourrait être impliquée dans l’apnée obstructive du sommeil (AOS).

Pourquoi est-ce important

  • Le sommeil paradoxal active les neurones GABAergiques dans la MV pour induire une atonie des muscles squelettiques ; cependant, le rôle de la MV dans la modulation de l’activité motrice hypoglossale est inconnu.

  • La compréhension des mécanismes neuronaux du sommeil paradoxal peut mener à l’amélioration de l’évolution clinique chez les personnes atteintes d’AOS.