Troubles du sommeil chez les anciens combattants victimes d’un traumatisme crânien

À retenir

  • Les anciens combattants victimes d’un traumatisme crânien (TC) présentent un risque accru de troubles du sommeil. Les stratégies d’identification et de prévention précoces des troubles du sommeil après un TC constituent un besoin non satisfait et seraient essentielles pour améliorer l’évolution à long terme chez les patients victimes d’un TC.

Pourquoi est-ce important

  • Les troubles du sommeil sont fréquents chez les victimes d’un TC et altèrent considérablement la qualité de vie et le processus de rééducation. Cependant, peu d’études ont examiné l’association entre le TC et les troubles du sommeil cliniquement diagnostiqués.

  • Afin de développer des stratégies de prévention et de prise en charge ciblées, il est essentiel de comprendre le risque à long terme des différents troubles du sommeil.