Différences entre les sexes au cours des deux premières semaines de rééducation après un AVC

À retenir

  • Il peut y avoir des différences dans la récupération précoce post-AVC entre les hommes et les femmes, en fonction de l’exécution des activités quotidiennes selon l’indice de Barthel-100. Adapter les soins précoces post-AVC en fonction du sexe pourrait permettre d’améliorer les résultats de la rééducation.

Pourquoi est-ce important

  • L’AVC engendre un fardeau significatif de maladie et de handicap, avec 13,7 millions de nouveaux cas d’AVC, 80,1 millions de survivants d’AVC en vie et 116,4 millions d’années de vie ajustées selon le handicap dues aux cas d’AVC dans le monde, en 2016, selon l’étude « Global Burden of Disease ».

  • Il existe des preuves suggérant des différences cliniquement significatives au niveau de l’incidence d’AVC, des facteurs de risque, de la gravité, de l’issue et de la mortalité entre les hommes et les femmes.

  • Des recherches ont également suggéré des différences entre les sexes au niveau de la rééducation post-AVC, avec une tendance vers de meilleurs résultats de rééducation chez les hommes, 8 semaines à 12 mois après l’AVC. Cependant, peu de recherches ont été menées sur la récupération post-AVC dans les 2 premières semaines suivant l’AVC, et afin de déterminer si les soins précoces post-AVC peuvent être mieux adaptés au sexe du patient.