Connectivité cérébelleuse sensorimotrice et cognitive et lésions du cerveau dans la sclérose en plaques précoce : existe-t-il un lien ?

À retenir

  • Les domaines sensorimoteur et cognitif modifient leur connectivité fonctionnelle cérébelleuse en réponse à des lésions structurelles du cerveau, même en l’absence de handicap.

Pourquoi est-ce important

  • La relation entre l’altération de la connectivité fonctionnelle cérébelleuse et les lésions structurelles du cerveau dans la sclérose en plaques n’a pas encore été élucidée ; il s’agit de la première étude portant sur les altérations de la connectivité fonctionnelle des domaines moteur et cognitif cérébelleux, et sur leur relation avec les lésions structurelles du cerveau dans les cas sans handicap.

  • Ces importants résultats nous permettent d’approfondir notre compréhension du rôle clinique des altérations de la connectivité fonctionnelle cérébelleuse, et de savoir si ces changements sont à l’origine d’une préservation de l’état clinique, malgré des lésions structurelles du cerveau ; au bout du compte, ces informations soutiendraient le développement de traitements ciblés pour les stades précoces de la maladie.