Le risque de développer un syndrome parkinsonien augmente avec la sévérité d’une maladie des petits vaisseaux cérébraux

À retenir

  • Les patients ayant une maladie des petits vaisseaux (MPV) qui présentent une atrophie cérébrale supérieure et une augmentation des hypersignaux de la substance blanche confluente (HSB) avec une ou plusieurs lacunes ont un risque supérieur de développer un syndrome parkinsonien.

Pourquoi est-ce important

  • La sévérité de la MPV indique un risque supérieur de développer un syndrome parkinsonien et par conséquent, nécessite une évaluation attentive chez les patients présentant une MPV cérébrale.