Stimulation magnétique transcrânienne répétitive pour la dysarthrie hypokinétique dans la maladie de Parkinson

À retenir

  • La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) à basse fréquence du gyrus temporal supérieur (GTS) droit améliore l’articulation vocale chez les patients atteints de la maladie de Parkinson (MP) associée à une dysarthrie hypokinétique (DH).

Pourquoi est-ce important

  • La SMTr non invasive est en cours d’évaluation en tant que traitement de divers symptômes de la MP, y compris la DH ; cependant, l’efficacité de ce traitement n’a pas été établie et une cible de stimulation optimale n’a pas été identifiée.