Les longueurs de répétitions dans le gène muté de la huntingtine sont positivement associées aux performances cognitives chez les jeunes adultes

À retenir

  • Avant l’apparition de la neurodégénérescence, l’augmentation des répétitions CAG dans le gène de la huntingtine est associée à une amélioration des performances cognitives chez les jeunes adultes.

Pourquoi est-ce important

    Ces résultats importants identifient des domaines cognitifs spécifiques, liés à la longueur des répétitions CAG, ainsi que d’autres domaines non liés à la longueur des répétitions, chez les jeunes adultes avant le développement de la neurodégénérescence. Les résultats soulignent le rôle de la mutation de la protéine huntingtine dans le neurodéveloppement, ce qui pourrait aboutir à de meilleures stratégies de traitement dans la maladie de Huntington.