Relation entre la durée et la qualité du sommeil, et le risque d’AVC

À retenir

  • Une durée longue de sommeil et de longues périodes de sieste en milieu de journée sont associées à un risque accru d’AVC incident, en particulier d’AVC ischémique.

Pourquoi est-ce important

    Comprendre la relation entre le sommeil et le risque d’AVC pourrait contribuer à l’éducation des patients et à éventuellement améliorer les résultats des traitements.