Réduire les facteurs de risque cardiovasculaire au début de l’âge adulte pourrait conduire à une meilleure fonction cognitive plus tard dans la vie.

À retenir

  • L’exposition à des facteurs de risque cardiovasculaire au début de l’âge adulte, comme l’augmentation du poids corporel et de la pression artérielle, est liée à un déclin cognitif plus important plus tard dans la vie.

Pourquoi est-ce important

    Cette nouvelle étude est la première à démontrer que l’exposition à des facteurs de risque cardiovasculaire au début de l’âge adulte augmente le risque de déclin cognitif plus tard dans la vie. Les résultats suggèrent que la réduction des facteurs de risque cardiovasculaire au début de l’âge adulte pourrait être bénéfique pour la fonction cognitive plus tard dans la vie, mais qu’un traitement entrepris à un âge très avancé pourrait être trop tardif pour améliorer ces résultats.