Réévaluation de la pathogénicité des variants génétiques associés aux lésions neuropathologiques dans l’épilepsie chez l’humain.

À retenir

  • De nombreux variants génétiques de lésions épileptiques précédemment considérés comme pathogènes, ne disposent pas de suffisamment de preuves pour être classés comme tels selon les directives actuelles.

Pourquoi est-ce important