Dépression post-AVC chez les personnes âgées

À retenir

  • Les patients âgés victimes d’un AVC sont environ 50 % plus susceptibles de faire une dépression que les patients âgés ayant fait un infarctus du myocarde.

Pourquoi est-ce important

  • Aux États-Unis, près d’une personne sur trois ayant survécu à un AVC fait une dépression post-AVC, mais les facteurs de risque restent flous.

  • On ne sait pas clairement la mesure dans laquelle la dépression post-AVC peut s’expliquer par une dépression préexistante, et la question de savoir si la dépression post-AVC diffère de la dépression consécutive à d’autres événements vasculaires ischémiques, comme l’infarctus du myocarde, reste également en suspens.