Un capteur transcrânien portable détecte et classifie rapidement l’AVC

Un dispositif portatif permettant de différencier rapidement l’AVC ischémique et l’AVC hémorragique pourrait réduire les retards de diagnostic et de traitement de l’AVC aigu, selon les chercheurs.

Le Dr Shane Shahrestani de l’Université de Californie du Sud (University of Southern California) et de l’Institut de technologie de Californie (California Institute of Technology), à Los Angeles, en Californie, aux États-Unis, a noté que le traitement de l’AVC dépendait du sous-type (ischémique ou hémorragique), et que la différenciation des deux sous-types nécessitait généralement une imagerie par TDM ou IRM. Cependant, des retards dans le processus diagnostique, y compris des retards dus aux examens d’imagerie, peuvent aggraver le pronostic du patient.

« De précédentes études ont montré que le délai entre la survenue de l’AVC et le traitement pouvait dépasser 2 heures », a noté le Dr Shahrestani. « Et une grande partie de ce temps est consacrée au transport du patient et aux examens d’imagerie. »