Les scores de risque polygénique dans l’AVC ischémique peuvent identifier des sous-types d’AVC

À retenir

  • Les scores de risque polygénique obtenus à partir de méga-analyses d’études d’association pangénomique chez des personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique peuvent permettre d’identifier des étiologies communes et des sous-types d’AVC.

Pourquoi est-ce important

    L’AVC ischémique est une maladie complexe multifactorielle, dont le risque est déterminé par des facteurs génétiques et environnementaux. Les scores de risque polygénique peuvent établir une base génétique commune pour les troubles associés. La détermination du risque polygénique dans les sous-types d’AVC peut permettre d’identifier des facteurs de risque d’origine génétique afin de pouvoir se focaliser sur les facteurs modifiables, qui peuvent réduire le risque d’AVC.