Maladie de Parkinson : association avec la fonction autonome cardiovasculaire et le TCL

À retenir

  • Le trouble cognitif léger (TCL) est principalement associé à une dysfonction parasympathique plutôt qu’à la fonction sympathique dans la maladie de Parkinson (MP).

Pourquoi est-ce important

    Évaluer la présence d’un TCL, d’une dysautonomie cardiovasculaire et, plus spécifiquement d’une hypotension orthostatique (HTO), avec trouble cognitif et démence, comme biomarqueurs potentiels pour aider à stratifier les patients atteints de la MP, selon leur risque de progression vers une démence, pourrait permettre d’améliorer les possibilités de traitement et de réduire le fardeau de la maladie.