La maladie de Parkinson et les déficits des mécanismes prédictifs temporaux

À retenir

  • On a démontré chez les patients atteints de maladie de Parkinson (MP) un déficit du temps de réaction par rapport aux indices temporaux prévisibles, mais pas des indices non prévisibles. Cet effet est dû à des temps de réaction plus courts chez les patients témoins par rapport aux indices prévisibles, ce qui n’a pas été observé chez les patients MP.

En quoi est-ce important

  • Cette étude suggère que les patients MP présentent une capacité réduite pour extraire l’information temporale à partir de stimulus prévisibles. L’effet est commun à la fois sur le mouvement et la parole, ce qui indique une relation entre la pathologie de la MD et les déficiences sensorimotrices dans les mécanismes temporaux prédictifs.