La localisation intercritique de la zone épileptogène est optimale au cours du sommeil non paradoxal

À retenir

  • Dans le cadre d’une électroencéphalographie intercritique, la détermination de la localisation de la zone épileptogène est optimale au cours du sommeil non paradoxal.

Pourquoi est-ce important

    Par rapport aux zones épileptogènes de substitution classiques, qui nécessitent plusieurs jours d’enregistrement, une approche multifactorielle ne prenant que 10 minutes pourrait donner lieu à une étude pré-chirurgicale intracérébrale de l’épilepsie focale permettant de gagner davantage de temps.