De nouvelles données montrent les bénéfices de l’utilisation d’un ICM pour détecter la FA après un AVC non cardioembolique

L’utilisation de dispositifs de surveillance cardiaque implantable (Insertable Cardiac Monitoring, ICM) chez les patients victimes d’un AVC ischémique attribué à une occlusion des petits vaisseaux (OPV) ou une athérosclérose des grandes artères (AGA) peut aider à détecter la fibrillation auriculaire (FA) post-AVC et éclairer les stratégies de prévention, selon les spécialistes présents à l’ISC 2021.

Le Dr Lee Schwamm du Massachusetts General Hospital à Boston, aux États-Unis, a présenté les données à 1 an de l’essai en cours sur la FA liée à l’AVC.

L’objectif de cette étude prospective dans 33 centres est d’établir les taux de FA chez les patients présentant une étiologie d’AVC d’OPV ou d’AGA, en comparant la surveillance continue par ICM et la norme de soins spécifique au centre pour la détection des arythmies cardiaques.