Neurostimulation dans le traitement de l’épilepsie chez les personnes atteintes de sclérose tubéreuse de Bourneville : série de cas

À retenir

  • Chez les personnes atteintes d’épilepsie pharmaco-résistante associée à la sclérose tubéreuse de Bourneville (EPR-STB) ayant fait l’objet d’une neurostimulation, le nombre médian de crises d’épilepsie invalidantes après 1 an et après un suivi moyen de 20 mois était réduit par rapport à l’inclusion.

Pourquoi est-ce important

    Les personnes atteintes de sclérose tubéreuse de Bourneville (STB) présentent fréquemment des épilepsies réfractaires et ne peuvent pas toutes être traitées par résection ou ablation. La neurostimulation directe des foyers de crises d’épilepsie s’est avérée efficace dans les essais cliniques antérieurs et pourrait constituer une nouvelle option thérapeutique pour les personnes atteintes de STB.