Acides lysophosphatidiques et intensité de la douleur neuropathique

À retenir

  • Les taux d’acide lysophosphatidique (LPA) dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) sont corrélés à une intensité de douleur et des symptômes chez les personnes présentant des douleurs neuropathiques.

Pourquoi est-ce important

  • Les voies de signalisation du LPA peuvent constituer une nouvelle cible pour des agents thérapeutiques dans la douleur neuropathique.