Lien entre la survie sélective et les différences entre les sexes observées dans l’incidence de la démence

À retenir

  • La survie sélective pourrait être un facteur de différences observées dans l’incidence de la démence entre les hommes et les femmes, mais n’exclut pas des mécanismes spécifiques au sexe.

Pourquoi est-ce important

    La plupart des personnes atteintes de démence sont des femmes. Cependant, le biais du à une espérance de vie plus élevée chez les femmes peut opacifier les taux d’incidence de la démence chez les hommes par rapport aux femmes.