Le rapport sérique créatinine/cystatine C est-il un nouveau marqueur prédictif chez les personnes en soins intensifs neurologiques ?

À retenir

  • Le rapport créatinine (Cr)/cystatine C (CysC) sérique est un facteur prédictif d’issue clinique négative à long terme chez les personnes en soins intensifs neurologiques.

Pourquoi est-ce important

    Une sarcopénie, perte de masse musculaire liée à l’âge, survient chez 60-70 % des personnes en soins intensifs neurologiques. De nouvelles données montrent que le rapport Cr/CysC, révélateur d’une sarcopénie, pourrait être un indicateur pronostique plus adapté que les techniques d’imagerie ; des études de validation supplémentaires sont toutefois nécessaires.