Risque accru d’infertilité masculine chez les hommes atteints d’apnée obstructive du sommeil.

À retenir

  • Les troubles du sommeil, y compris l’apnée obstructive du sommeil (AOS), sont associés à un certain nombre de fonctions métaboliques et neurocognitives. Les résultats de cette étude indiquent que le risque d’infertilité masculine est également augmenté par l’AOS.

Pourquoi est-ce important

  • Dans l’ensemble, la prévalence médiane globale de l’infertilité est estimée à 9 %, l’infertilité masculine étant un facteur contributif dans environ 50 % des cas d’infertilité.

  • Cette étude a révélé que l’AOS augmentait le risque d’infertilité masculine, une exposition prolongée à l’AOS étant associée à un risque accru d’infertilité. À l’inverse, la prise en charge de l’AOS réduisait le risque d’infertilité, par rapport aux personnes souffrant d’AOS et ne recevant pas de traitement. Ainsi, l’identification et la prise en charge précoces de l’AOS peuvent réduire le risque d’infertilité masculine.