Impact de la mortalité imminente sur la perte cognitive en fin de vie

À retenir

  • Le déclin cognitif s’accélère dans les 3 à 4 dernières années de la vie, 71 % de la perte cognitive estimée étant attribuable au déclin terminal.

Pourquoi est-ce important

    L’identification des facteurs liés à la mortalité plutôt que du vieillissement en soi comme explication de l’essentiel du déclin cognitif en fin de vie pourrait contribuer à identifier de nouveaux traitements pour ralentir la perte cognitive.