Dans quelle mesure les annulations tardives limitent-elles l’accès des patients ambulatoires à la prise en charge en neurologie ?

D’après les chercheurs, les annulations tardives représentent la moitié de tous les rendez-vous annulés – elles sont presque trois fois plus fréquentes que le nombre de rendez-vous non honorés pour non-présentation – et réduisent considérablement l’efficacité clinique.