L’atrophie hippocampique chez les personnes âgées n’est pas propre à la maladie d’Alzheimer

À retenir

  • L’atrophie hippocampique n’est pas l’apanage exclusif de la maladie d’Alzheimer et se retrouve dans d’autres affections neuropathologiques liées au vieillissement.

Pourquoi est-ce important

    Cette étude unique en son genre a utilisé des échantillons de cerveau provenant d’un large éventail de personnes dont les capacités cognitives allaient de normales jusqu’à la démence ; les évaluations neuropathologiques structurées fournissent d’importantes mesures des neuropathologies courantes liées au vieillissement.