Les gènes responsables de la migraine sont liés à la coronaropathie, mais pas à la fibrillation auriculaire

À retenir

  • Les gènes responsables de la migraine sont associés à un risque moindre de coronaropathie, d’infarctus du myocarde et d’angor, mais pas de fibrillation auriculaire.

Pourquoi est-ce important

    Ces résultats nous aident à mieux comprendre la relation entre la migraine et la santé vasculaire. Les médicaments qui réduisent le risque de migraine, comme les anticorps ciblant la signalisation du peptide relié au gène de la calcitonine, pourraient avoir un effet sur le risque cardiovasculaire.