Première étude à présenter la valeur pronostique de la cartographie de la propagation des ondes interictales non invasive dans l’ERM

À retenir

  • L’EEG haute densité et la magnétoencéphalographie (MEG) permettent de cartographier les ondes interictales et l’apparition de leur propagation chez les enfants atteints d’épilepsie réfractaire aux médicaments (ERM). Cela pourrait augmenter la planification chirurgicale de l’épilepsie et améliorer les résultats chirurgicaux.

Pourquoi est-ce important

  • Il est difficile d’identifier la zone épileptogène pour la résection chirurgicale chez les enfants atteints d’ERM. Une évaluation invasive par EEG intracrânien est généralement recommandée, ce qui permet d’estimer la zone d’apparition des crises d’épilepsie.

  • Compte tenu de la nature imprévisible des crises d’épilepsie, l’enregistrement peut demander beaucoup de temps et de ressources. Des biomarqueurs interictaux utilisés pour estimer la zone épileptogène de manière non invasive seraient d’une importance capitale.