La ferritine : un prédicteur de l’évolution neurologique chez des patients en soins intensifs

À retenir

  • Chez les individus présentant une maladie neurologique en soins intensifs, l’augmentation des taux de ferritine initiaux est corrélée à un risque accru de mortalité à court terme et une évolution fonctionnelle défavorable à long terme.

Pourquoi est-ce important

  • L’identification du lien entre un taux de ferritine élevé et une issue défavorable chez les individus en soins intensifs neurologiques peut faciliter une correction rapide des taux et améliorer éventuellement le pronostic.