Augmentation de la connectivité fonctionnelle chez les personnes souffrant d’épilepsie myoclonique juvénile

À retenir

  • L’incorporation d’une fenêtre de déplacement de 2 minutes dans des analyses de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) a permis une caractérisation plus profonde de l’activité fonctionnelle statique et dynamique chez des patients souffrant d’épilepsie myoclonique juvénile (EMJ).

Pourquoi est-ce important

  • L’approche de déplacement de 2 minutes pourrait permettre de mieux comprendre les mécanismes de fonctionnement cérébral dans l’EMJ et augmenter les informations de diagnostic qui peuvent être obtenues à partir de mesures de IRMf au repos dans ce type d’épilepsie.