EDUNEUROL > Éducation thérapeutique et patients intervenants

La place des patients intervenants dans un programme d’éducation thérapeutique

Christine Brefel-Courbon (Toulouse), Christel Barthelemy (Toulouse), Géraud Paillot (Grenoble), Corinne Feutrier (Lyon)

L’équipe toulousaine partage son expérience sur l’intégration de patients intervenants (PI) dans le cadre de leur programme d’éducation thérapeutique (ETP) dans le domaine de la maladie de Parkinson. Comme beaucoup, ils se sont inspirés du guide de recrutement du patient intervenant publié par la Direction générale des soins en 2014. Les critères suivants ont été retenus : tout d’abord l’envie de partager son expérience, ce qui paraît essentiel…, puis avoir du recul par rapport à sa maladie et de bonnes capacités de résilience de façon à pouvoir garder la maîtrise du cadre et de la posture éducative de l’ETP, avoir fini le programme d’ETP et avoir participé à des ateliers, travailler en collaboration et en complémentarité avec l’équipe pluridisciplinaire, et bien entendu être disponible.