Le handicap associé aux déformations rachidiennes n’est pas toujours mis en évidence à partir des mesures de la qualité de vie

À retenir

  • Les patients qui présentent à la fois une déformation cervicale (DC) et une déformation de la colonne vertébrale (DCV) peuvent être nettement plus handicapés et avoir des atteintes neurologiques plus sévères comparés à ceux qui présentent une DC ou une DCV isolée malgré des scores similaires au questionnaire sur la qualité de vie rempli avant l’intervention chirurgicale primaire.

En quoi est-ce important

  • La priorisation des interventions chirurgicales chez les patients qui cumulent une déformation cervicale et une déformation de la colonne vertébrale n’est pas claire.