Comparaison des techniques d’imagerie pour l’imagerie des biomarqueurs cérébraux dans la maladie de Parkinson

À retenir

  • L’imagerie par tomographie par émission de positrons au [18F]-fluorodésoxyglucose (TEP-FDG) procure les résultats les plus cohérents par rapport à l’IRM ou l’imagerie de tenseur de diffusion (ITD) pour l’examen des marqueurs de la maladie de Parkinson (MP).

Pourquoi est-ce important

  • La MP est la deuxième maladie neurodégénérative, mais son diagnostic est toujours basé principalement sur des symptômes cliniques ; un aperçu non biaisé des techniques d’imagerie pour l’identification de biomarqueurs cérébraux dans la MP est nécessaire pour aider au diagnostic.