La complexité des tâches effectuées par les membres supérieurs influe sur les fonctions motrices et cognitives dans la sclérose en plaques

À retenir

  • La complexité des tâches effectuées par les membres supérieurs (MS) influe sur l’interférence des fonctions motrices et cognitives, mais cette interférence n’est pas significativement différente entre les témoins sains et les personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) présentant un déficit moteur léger.

Pourquoi est-ce important

  • Les fonctions motrices et cognitives des personnes souffrant de SEP ont fait l’objet d’un examen détaillé lors des performances des MS.