Demande cognitive et fonction motrice dans la récupération après un AVC aigu

À retenir

  • Les performances motrices au début de la période post-AVC aigu sont associées à la demande cognitive du test. La cognition est une composante essentielle à prendre en compte lors des tests moteurs post-AVC et de la réadaptation fonctionnelle neurologique.

Pourquoi est-ce important

  • Jusqu’à 85 % des survivants d’un AVC présentent une déficience motrice des membres supérieurs. De nombreux survivants d’un AVC souffrent également de troubles cognitifs, généralement au début de la période post-AVC aigu, avec notamment un déficit de l’attention, une altération des fonctions exécutives et de la capacité visuo-spatiale, et des troubles du langage.

  • La relation entre les troubles cognitifs et moteurs n’est pas claire, et on ignore si la présence d’un trouble cognitif peut affecter les performances motrices des membres supérieurs chez les survivants d’un AVC aigu.