La coexistence des plaques amyloïdes et de tau peut conduire à une baisse de la connectivité dans la maladie d’Alzheimer

À retenir

  • La coexistence des plaques amyloïdes et du dépôt de tau peut réduire la connectivité structurale chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer (MA). À l’inverse, le dépôt de tau seul induit des réponses compensatoires contre les lésions neuronales précoces et l’inflammation chronique associée à un vieillissement normal.

En quoi est-ce important

  • Les plaques amyloïdes peuvent jouer un rôle essentiel dans la connectivité structurale alternative dans la MA.