Le Boston Naming Test peut-il prévoir une dysnomie dans l’épilepsie du lobe temporal pharmacorésistante ?

À retenir

  • La sévérité de la dysnomie chez les personnes présentant une épilepsie du lobe temporal pharmacorésistante après des résections du lobe temporal peut être prévue à l’aide de nomogrammes validés, faciles à utiliser.

Pourquoi est-ce important

  • Les nomogrammes validés peuvent aider les cliniciens à identifier des facteurs de risque de troubles de langage post-opératoires, ce qui permet d’éclairer les décisions cliniques ultérieures.