Biomarqueurs dans les maladies neurodégénératives cognitives

Impact de l'IRM

Jérémie Pariente (Toulouse) précise tout d’abord que l'IRM est d'une utilité majeure dans le bilan d'un trouble cognitif et/ou comportemental pour identifier un pattern d'atrophie, évaluer une charge vasculaire et diagnostiquer des lésions ni neurodégénératives ni vasculaires. Il insiste sur le fait que cet examen est nécessaire, mais non suffisant pour un diagnostic. Il se conçoit en complément de l'évaluation clinique, neuropsychologique, orthophonique et des marqueurs biologiques et de métabolisme. Il insiste sur le fait que l’IRM peut amener à mettre en évidence des comorbidités associées.