Hétérogénéité clinique liée à l’âge dans la maladie d’Alzheimer sévère

À retenir

  • Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer d’apparition précoce (MAAP), en particulier les patients non porteurs de l’allèle ɛ4 du gène de l’apolipoprotéine E (APOE) associé au risque de maladie d’Alzheimer (MA), sont plus susceptibles de signaler des symptômes atypiques attribuables à tort à une pathologie sans lien avec la MA.

Pourquoi est-ce important

  • La manifestation clinique et neuropathologique de la MA dépend de l’hétérogénéité liée à l’âge, mais, comme de nombreuses études ne comportaient pas de vérification par autopsie, on ne connaît pas le lien entre cette hétérogénéité et la pathologie typique de la MA, et on ne sait pas s’il s’agit d’une pathologie sans lien avec la MA ou d’une pathologie sans lien avec la MA qui se superpose à la MA.

  • Par rapport à la MA d’apparition tardive (MAAT), la MAAP se caractérise par des manifestations atypiques (déclin cognitif plus rapide, troubles de la mémoire moins prédominants et incidence plus élevée des syndromes corticaux focalisés), qui sont particulièrement fréquentes en l’absence de l’allèle ɛ4 du gène de l’APOE associé au risque de MA.

  • Cette étude a examiné l’hétérogénéité clinique liée à l’âge de la MA afin de déterminer son lien avec le génotype de l’APOE et une pathologie sans lien avec la MA.