Participation aux activités chez les enfants victimes d’un AVC ischémique artériel

À retenir

  • Chez les enfants victimes d’un accident vasculaire cérébral ischémique artériel (AIA) avec ou sans hémiparésie, la participation aux activités scolaires était réduite, et la gravité de l’hémiparésie était associée à une participation réduite aux activités à domicile et dans la communauté.

Pourquoi est-ce important

  • La participation à des activités variées est cruciale pour le développement de l’enfant, qui peut être altéré par la survenue d’un AIA dans de rares cas, en particulier si l’hémiparésie persiste.

  • Cette étude souligne l’importance de développer des stratégies de rééducation axées sur la participation pour les enfants présentant ou non une hémiparésie.