Lien entre accélération de l’âge épigénétique et accélération du déclin cognitif chez les hommes urbains

À retenir

  • L’accélération de l’âge épigénétique liée à l’immunosénescence est associée à un taux de déclin cognitif plus rapide chez l’homme, mais pas chez la femme.

Pourquoi est-ce important

    Ces résultats soulignent le rôle de la fonction immunitaire sur le déclin cognitif. Le ciblage des modifications épigénétiques liées à l’immunosénescence pourrait réduire le taux de déclin cognitif, en particulier chez les hommes d’âge mûr.